2.5.17

Madeleine SINS, 28 avril et Jean-Pierre BERTOZZI, 5 mai 2017

POLARITÉ

-ce qui se construit-ce qui se transforme-


Couleur-noir et blanc, solitude-échange, altruisme-égoïsme, engagement-désengagement, composition-décomposition, minéral-végétal, vide-plein, net-flou, rond-carré, positif-négatif. Les polarités s’opposent ou se complètent. Les travaux présentés sont les échos de polarités propres mais aussi communes dans une recherche instantanée où deux œuvres s’harmonisent dans leur différence.


deuxième semaine, Jean-Pierre Bertozzi

Une idée de départ que je sais évolutive. Le mécontentement, quel qu’il soit, comme la facilité, le déplaisir du regard, le non-frétillement, me guident vers d’autres axes. Ces états picturaux ne sont que le reflet d’états d’âmes. Ils changent, s’épanouissent, se radicalisent ou s’arrêtent. Je recherche l’accord. Ou l’harmonie des deux.




le site de Jean Pierre ici
son hublot du soir