6.11.17

Marie LEPINE POTHON, 10 novembre 2017

Nous sommes 6 Milliards d'humains à l'heure actuelle. Si les océans recouvrent 70% de la surface terrestre, l'eau douce est un bien beaucoup plus limité en quantité et l'accès à l'eau potable est loin d'être équitable à travers le monde. De nombreux pays ont construit de spectaculaires barrages et tentent de maîtriser le cours des plus puissants fleuves de notre terre. La bataille pour l'eau a commencé et est loin de s'arrêter car la crainte d'une importante pénurie d'eau est omniprésente dans les esprits.
Le Colorado, la Volta, le Zambèze, le Nil, la Volga, le Yangzi Jiang, pour ne citer qu'eux... Des noms de fleuves qui nous renvoient à de stupéfiants paysages. Nous avons construit nos lieux de vie près de l'eau. Nous devons faire des efforts considérables pour la trouver et la conserver. Les industries et l'agriculture sont de grandes consommatrices d'eau. Nous avons besoin d'elles mais craignons également la violence de cet élément qui peut devenir dévastateur. Nous connaissons mal les abysses des océans qui restent aujourd'hui si peu explorés.
J'ai dessiné en volutes semi-aléatoires des éléments évoquant l'eau et ses richesses : diversité des espèces, très inégale quête de l'eau potable par une multitude d'individus, chantiers pour contrôler le cours et le débit des grands fleuves, revendications pour le droit à l'eau potable pour tous. C'est un enjeu primordial pour aujourd'hui et demain.
J'aime aussi travailler simplement, avec une économie de moyens : du papier et un stylo noir fin.





le site de Marie ici